Le confort acoustique

De nos jours, le bruit, particulièrement dans les milieux urbains, est devenu une nuisance à maîtriser. Les professionnels de la construction mettent un point d’honneur à l’intégrer dans leurs réflexions et leurs procédés pour développer des solutions toujours plus adaptées au bien-être acoustique de la population.

En outre, une réglementation rigoureuse est en vigueur, destinée à maintenir des seuils sonores acceptables. Qu’il s’agisse des bruits aériens extérieurs (circulation, chantiers…) et intérieurs (appareils audio, voix…), ou des bruits d’impact (pas, chutes ou déplacements d’objets…) le béton est indéniablement un rempart solide. Il contribue largement à la préservation du confort acoustique des constructions grâce à 2 caractéristiques remarquables : tout d’abord, sa masse qui lui permet d’être un excellent isolant phonique contre les bruits aériens. Ensuite, sa surface qui lui confère une importante capacité d’absorption des impacts, surtout s’il est couplé à d’autres matériaux absorbants comme les sols en PVC, la moquette…

Ainsi, par la grande quantité de son qu’il est capable d’absorber et de réfléchir, le béton a un pouvoir d’affaiblissement phonique considérable. Combinée à d’autres critères (mise en œuvre de la construction, matériaux complémentaires choisis, etc.) la qualité de cette ressource est un atout probant pour limiter les nuisances sonores dans les bâtiments privés ou publics.