Les toitures végétalisées

Nées de la volonté de concilier les préoccupations urbaines et environnementales, les toitures végétalisées apparaissent de plus en plus comme une alternative aux toits classiques. Elles s’adaptent à tous les types de constructions : édifices de renouvellement urbain, logements neufs, bâtiments publics et privés, maisons individuelles…

La végétalisation des toits rend les villes plus agréables à vivre, tant grâce à l’aspect esthétique de la biodiversité réinstallée en milieu urbain que par les avantages qu’elle apporte en termes de développement durable, en luttant notamment contre les Îlots de Chaleur Urbains et en filtrant et dégradant les poussières d’hydrocarbures.

Les performances d’isolation thermique et acoustique sont également notables. Enfin, les toitures terrasses plates ont l’énorme avantage de dégager un espace supplémentaire et ainsi devenir un prolongement de l’habitation ou de l’infrastructure publique. La solidité du béton qui ne souffre d’aucune limite technique, imposée par exemple aux structures en acier (non accessible avec inclinaison obligatoire de 3% pour éviter l’accumulation de poids lié aux pluies) permet la création de plusieurs atmosphères sur ce qui devient alors un étage supplémentaire (plantes, solarium, terrasse, production potagère…).

L’enjeu économique des toitures végétalisées est réel puisqu’une étude récente  réalisée par la Chaire Immobilier et Développement Durable de l’ESSEC a mis en relief le fait que la valeur du patrimoine végétalisé se situait 7 à 8 % au-dessus des autres biens.


En savoir plus :

Sur l’Adivet

http://www.adivet.net/

Sur les toits-terrasses

http://www.infociments.fr/actualites/colloque-toit-terrasse-lille

http://www.infociments.fr/publications/batiment/solutions-beton/sb-144

i.nova INFO n°4 : Les toitures végétalisées

Bétons clairs.

Restaurant Universitaire Le Mirail.

Colordécor.