Ciments Français

Créée en 1881, Ciments Français est restée pendant près d’un siècle une société hexagonale et monoproduit. Elle a au fil des années modernisé son outil industriel et s'est développée à l'international.

En France, la dénomination commerciale "Ciments Français" ainsi que le logo "CF" a été abandonnée au début des années 1990 au profit de "Ciments Calcia", confirmant la dimension européenne du groupe.

Depuis 1992, Ciments Français était la filiale internationale d’Italcementi Group, regroupait l'ensemble des participations mondiales (hors Italie) et détenait des parts de marché importantes dans de nombreux pays.

En 2014, le succès de l'OPA initiée par Italcementi S.p.A. suivie d'une demande de retrait obligatoire a conduit au retrait des actions de Ciments Français de la bourse, effective au 15 juillet 2014.

En 2016, le groupe Italcementi est racheté par HeidelbergCement Group.


Notre historique

1850 - 1941

1850 : Émile DUPONT et Charles DEMARLE ouvrent à Boulogne-sur-Mer une petite usine de ciment à prise rapide dit "ciment romain". 5 ans plus tard, le "Ciment Portland naturel de Boulogne-sur-Mer" obtient une première médaille à l'exposition universelle de Paris. 

1861 : Sous la raison sociale "Demarle et Cie", l'entreprise franchit le cap des 10.000 tonnes vendues dans l'année. 

1881 : A l'occasion d'une fusion avec la Compagnie des Ciments Portland Desvres, l'entreprise prend la forme d'une Société Anonyme, au capital de 22 millions de francs et inscrit dans sa raison sociale Ciments Français. Les ventes dépassent 100.000 tonnes. 

1913 : Après une croissance régulière de vingt années, la société possède 5 usines (Boulogne, Desvres, Guerville, La Souys et Couvrot) et les ventes dépassent 400.000 tonnes.

1931 : Chiffre record avant la crise des années 30 : 673.000 tonnes; ce niveau ne sera retrouvé qu'en 1947. La société a acquis deux nouvelles usines (Beaucaire et Espiet).1941 : L'usine de Boulogne est détruite; le siège social est transféré à Guerville.

1949 - 1980

1949 : Au lendemain de la guerre, la société répond pleinement à l'effort de reconstruction. Ses 11 usines (Colombelles, Airvault, Cruas, Montebourg et Neux ayant fait l'objet de création ou d'acquisition de 1933 à 1941) sont utilisées au maximum et la production atteint le million de tonnes. 

1961 : Le cap des 2,5 millions de tonnes est franchi. 

1971 : C'est l'année de l'apport de l'activité cimentière de Poliet et Chausson qui, après les fusions avec la Loisne et les Ciments de Rombas. Avec 23 usines, elle couvre dès lors 35 % du marché français et les ventes dépassent 10 millions de tonnes. 

1980 : En 10 ans, le potentiel et l'adaptation à l'évolution des conditions économiques des usines existantes sont renforcés. Parallèlement est ouverte l'unité de Bussac en Gironde. Le développement international s'amorce avec l'unité de Rumelange (Luxembourg) et Coplay aux États-Unis.

1990 - 2001

1990-1991 : Le développement international s'accélère en Belgique (Ciments Belges), en Grèce (Halyps) et en Turquie. La production atteint 20 millions de tonnes. 

1992 : Italcementi acquiert 39,8% du capital auprès de l'actionnaire principal de Ciments Français : Paribas. Une coentreprise (« joint venture ») est créée à Chypre. 

1998 : Des acquisitions sont réalisées en Bulgarie, Thaïlande et Kazakhstan. Italcementi atteint le seuil de 65 % du capital. 

2000-2001 : L'Inde, à travers un accord de joint venture et l'Égypte, via la prise de participation dans le leader du marché Suez Cement, sont les deux nouveaux pays où la société s'implante. La production de ciment s'établit à environ 30 millions de tonnes.

2004 - 2011

2004-2005 : Prise de contrôle du leader du marché égyptien Suez Cement à 51 %. Acquisition via Suez Cement d'Helwan Cement Ltd (ex- Asec Cement Company), un cimentier égyptien. 

2006 : Renforcement du Groupe en Inde par l'acquisition du solde des titres de Zuari Cement Ltd et de l'activité du béton prêt à l'emploi en Égypte. 

2007 : Le Groupe poursuit son intégration verticale dans le béton prêt à l'emploi avec l'acquisition du Groupe Arrow (États-Unis), de Cambridge (Canada) et de Decom SAE (Égypte), son expansion dans le ciment avec l'acquisition de Fuping Cement (Chine), d'une participation à hauteur de 51% dans Hilal Cement Company (Koweït) et d'une augmentation de sa participation (portée à 55,08 %) dans Suez Cement Company (Égypte). Renforcement de la position du Groupe dans le granulat avec l'acquisition d'une participation de 45 % dans Tecno Gravel (Égypte).

2008 : Renforcement du Groupe dans le secteur du béton prêt à l'emploi en Amérique du Nord avec l'acquisition de la société Crider & Shockey et au Koweït avec les sociétés Kuwait German Ready Mix, Al Mahaliya et Gulf Ready Mix. Acquisition des titres Intercom en Italie par Interbulk et prise de participation dans Al Badia en Syrie.

2009 : Abandon fin juin du projet de fusion tansfrontalière entre Ciments Français SA et Italcementi SpA annoncé en février.

2011 : Vente de Set Group Holding (Turquie) au conglomérat turc Limak Holding.  Acquisition de 74 % de Gulbarga Cement (Inde) à travers la filiale indienne Zuari Cement. Cession d'Axim (France, Espagne, Maroc, Amérique du Nord) dans le secteur des adjuvants au groupe suisse Sika.