La résistance du béton au feu et aux chocs

Entre les variations climatiques, les actions humaines et les accidents, les constructions modernes sont souvent soumises à des contraintes externes imprévisibles et violentes. Les édifices se doivent de présenter une grande résistance, de protéger les biens et les personnes notamment en cas d'incendie et d'impact.

D’où une importance particulière accordée à la prévention et à la mise aux normes des installations ; en commençant par le choix des matériaux.

En cas d’incendie, pour limiter les préjudices humains et matériels, les constructions doivent être assez stables pour faciliter l’évacuation et assez endurantes pour éviter l’éffondrement pendant l’intervention des secours. Ininflammable, robuste, incombustible, isolant thermique, ne dégage ni gaz toxiques ni fumée… le béton est un pare-feu exceptionnel.

Par ailleurs, en cas de choc, ce matériau est aussi reconnu pour ses performances mécaniques : ductilité, bonne tenue en flexion, résistance à la pression... Grâce à ce comportement optimal par rapport aux sollicitations dynamiques, le béton est ainsi la solution idéale, conférant de surcroît une grande durabilité aux structures. Le béton se positionne comme le matériau remplissant tous les critères en matière de protection contre le feu et les chocs. Et les professionnels ne cessent d’innover pour des constructions en béton toujours plus fiables.